Les Premières Aubes

La société « ertolotto », propriété de la famille Traversa, au premier XIXe siècle était composée d’un « ascinot » (petite construction en pierre ou en bois comprenant au plus deux espaces) entouré d’une parcelle de terrain substantielle.
La ferme soutenaitune autreferme à Serole appartenant à Traversa, ancêtres des propriétaires actuels de la ferme.
Dans le terrain adjacent à ce « ascinot » a été produit le vin nécessaire à la consommation familiale des résidents dans l’autre ferme à Serole.
Parmi les nombreux membres de la famille Traversa se trouvait le curé de Spigno Monferrato, Don Francesco Traversa, qui conseilla à son neveu Giuseppe, grand-père du propriétaire actuel, de vivre en permanence à Bertolotto pour se consacrer professionnellement à la culture de la vigne et à la création d’une véritable entreprise pour la production de vin.


De Spigno Monferrato à l’Italie

Giuseppe Traversa, après le concile, a créé les premières relations et les premiers contacts pour la fourniture de son vin avec la Maison royale de Savoie et avec la famille du général Paolo Spingardi, commandant général de l’armée carabinieri et ministre de la Guerre pendant la Première Guerre mondiale de 1914-1918, illustre citoyen de Spigno Monferrato.
Au début de ce siècle, des contacts ont également été établis avec les hiérarchies ecclésiastiques puisque la Société produisait déjà un excellent vin de raisins muscats, apprécié comme vin de la messe.
Suivant cette tradition en 1984-85 a commencé quelques fournitures de vin à sa Sainteté Jean-Paul II et au président de la République italienne de l’époque Sandro Pertini. Les deux ont vraiment apprécié le vin tel que peut être vu à partir des lettres de remerciement inclus ici.

Orienté vers l’avenir avec des racines bien plantées dans le passé

Le fils de Giuseppe Traversa, Virginio, a poursuivi le travail entrepris par son père et transmis à ses enfants l’amour et la passion pour la culture de la vigne ainsi que toutes les traditions et les secrets pour obtenir un produit de haute qualité et d’une sophistication extrême.
Le fils de Virginio, Giuseppe, et son petit-fils Fabio dirigent maintenant l’entreprise dans les traditions familiales les plus pures, appliquant toutefois strictement les techniques modernes de vinification utilisées aujourd’hui.



%d blogueurs aiment cette page :